Voyages Hors Routes

  • : Voyages hors des sentiers battus de Voyageur78
  • Voyages hors des sentiers battus de Voyageur78
  • : Voyages en 4*4 "hors routes". 35 ans de voyages avec une préférence pour : les déserts qu'ils soient chauds ou froids ...les points de vue et les paysages, dès lors qu'ils sont inoubliables. Albanie, Turquie, Islande, Grèce, Maroc, Sardaigne, AFS, Botswana.... Suivez-nous !
  • Contact

Rechercher Un Article Ou Un Album

12 août 2022 5 12 /08 /août /2022 09:59
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Ce fut un voyage de 5 semaines, du 3 mai au 05 juin 2022. Un voyage difficile à résumer tant nous avons vu de choses. Un voyage dans l’histoire familiale de Michel et dans l’Histoire, celle de l’Occident avec ses horreurs et ses jeux de frontières, de guerres, de pouvoirs, de haine. Et l’Histoire se répète en ce moment.

En très résumé, les 3 pays baltes ont été indépendants de 1918 ou 1920 à 1940, puis envahis par les Allemands, puis incorporés à l’URSS, puis de nouveau indépendants depuis 1990 ou 1991.

Un voyage pour lequel j’avais un autre fil conducteur : l’architecture. Qu’elle soit des siècles précédents ou de l’époque soviétique qui a largement laissé son empreinte, mêlées à du très moderne… Je n’y connais rien, donc si je fais des approximations et des erreurs, ne m’en veuillez pas ! Nous avons croisé une profusion de statues, généralement pas très gaies à mon avis.

Ce voyage s’est déroulé dans un contexte compliqué à cause de la guerre en Ukraine, mais finalement nous n’avons rencontré aucun problème. Le seul refus de passage en Pologne est « justifié » par la construction d’un mur anti-migrants. Interdiction d’approche qui doit être levée le 1° juillet. Nous avons cependant renoncé à faire une incursion au Bélarus où nous aurions pu marcher sur les traces de la famille de Michel, ainsi que l’enclave de Kaliningrad, pour des raisons évidentes.

Je sais que mon récit est beaucoup trop long, personne ne le lira, désolée pour ceux qui essaieront. Ce voyage fut très fort en émotions et si riche de découvertes en tout genre, je n’ai pas su résumer…

 

France (1 bivouac - 435kms)

Salaire moyen en France : 1789€ (normal pour le pays de la révolution !) – 1639€ pour les femmes, 1899€ pour les hommes.

Nous partons vers l’Est, découverte de la ville de Commercy et son château Stanislas reconstruit à l’identique. Puis on pointe vers la butte de Montsec où nous découvrons un monument impressionnant (le 1° d’une longue série) commémorant une bataille de la Première Guerre Mondiale où étaient engagés 550 000 soldats américains.  (Il existe 11 monuments américains en Europe en mémoire de cette guerre). Du coup, on va visiter le cimetière de Thiaucourt à quelques kilomètres, où nous avons la chance de croiser le responsable américain et la responsable française de ce site.

En France, nous avons également des églises modernes assez brutalistes ! Eglise Ste Thérèse à Metz. Bivouac tranquille en forêt au N.E. de Metz avant d’entrer en Allemagne.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Allemagne (3 jours ½, 3 campings, 1200kms)

Salaire moyen en Allemagne : 3578€ pour les femmes et 4146€ pour les hommes Capitale Berlin – 83 millions d’habitants -

A nous les autoroutes allemandes que nous détestons, des files ininterrompues de camions, de toutes origines, la mondialisation nous frappe de plein fouet… On arrive en ex RDA, pour moi, c’est la 1° fois ! Le château de Molsdorf ne nous émeut pas, il faut dire qu’il pleut pas mal. Camping pluvieux à Erfurt (214 000 habitants), ville sympathique que nous visitons après le changement d’un rétroviseur. Merci Renault, très efficace ! La particularité d’Erfurt est son pont habité, et par moments, son gué en pleine ville… Ne manquez pas la cathédrale et la citadelle, nous avons passé un bon moment dans cette ville. Visite du musée « Topf und Sohne », du nom de l’entreprise qui a fourni des fours crématoires pour les camps de concentration. Et début d’une longue série de sculptures parfois énigmatiques !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Près de Weimar, nous allons visiter le mémorial soviétique de Buchenwald, à flanc de colline, ainsi que le site du camp de concentration, construit dès 1937. Michel n’a pas été vraiment touché par la symbolique du mémorial, j’ai trouvé les dimensions imposantes poussant au recueillement et les fresques sculptées très détaillées et parlantes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Buchenwald

https://www.cercleshoah.org/spip.php?article475

La région vallonnée devient plate… heureusement les champs de colza égaient les éoliennes et les lignes à haute tension. On se pose pour 2 nuits dans un super camping à l’allemande à Postdam.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On tente le coup d’aller visiter Berlin (3 750 000 habitants) en voiture et ce sera une très bonne option pour nous. Nous avons bien aimé cette ville, riche d’histoire et de symboles. Nous avons pu alterner de la marche et des courts trajets en voiture car c’est assez étendu. A chaque fois, étonnés par la fluidité de la circulation et la possibilité de se garer à des tarifs tout à fait acceptables, quelle différence avec Paris. Michel a même pu faire réparer ses lunettes par un Togolais ravi de parler français tout près de Check Point Charlie ! Nous passons par le « Mémorial aux juifs assassinés d’Europe », sans visiter le centre d’information :

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9morial_aux_Juifs_assassin%C3%A9s_d%27Europe

Toujours des sculptures bizarres, des monuments modernes étonnants, le Bundestag, le « Mémorial aux Sintés et aux Roms européens assassinés pendant le nazisme » (1° internements en 1933 et stérilisations forcées dès 1934…)

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9morial_aux_Sint%C3%A9s_et_aux_Roms_europ%C3%A9ens_assassin%C3%A9s_pendant_le_nazisme

La France était Présidente de l’UE lors de notre passage ; oui, j’aime les currywurst ! En retournant à la voiture, on passe devant cette statue qui fait face à la Porte de Brandebourg : le Crieur de Gerhard Marcks. Sans oublier le Mémorial Soviétique de Tiergarten, avant la Maison de la Culture du Monde, où nous avions déjeuné en arrivant. Un dernier coup d’œil à l’Eglise du Souvenir avant de rentrer au camping.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_du_Souvenir_de_Berlin

Franchement, je n’étais pas convaincue à l’idée de passer une journée entière à Berlin, bien qu’il fasse beau. On a vu beaucoup de choses, et il y en a encore tellement à découvrir. Vraiment une ville que je recommande pour 2 ou 3 jours.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Le lendemain, nous visitons Postdam (180 000 habitants), une ville magnifique que je vous conseille vivement. Plusieurs châteaux incroyables, tout est grandiose, Versailles a de la concurrence d’autant que c’est une ville verdoyante et tranquille ! Là encore, des traces de l’époque soviétique avec le Centre d’Espionnage Soviétique près du Marmor Palais. Le Neues Palais et ses vis-à-vis est juste absolument incroyable. Tout autant que le Schloss Sanssouci d’ailleurs.

Donc, si un jour vous passez vers Berlin, il FAUT découvrir Postdam. On n’a pas tout visité car la route est encore longue…

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On entre en Pologne par une station d’essence en travaux, on n’a pas trop compris !

POLOGNE (8 jours, 6 campings et 2 bivouacs - 1900kms)

Capitale Varsovie - Salaire moyen en Pologne : 1200€ - 38 M d’habitants – UE le 1° mai 2004 – 1 Zloty = 0.21€

On croise 5 Hummer américains, on se rapproche de la guerre… Visite du château de Czocha, devenu  un hôtel. Nos repérages nous emmènent au Sud de la Pologne en Silésie vers les Carpates, mais on s’abstiendra d’aller très à l’Est pour ne pas trop se rapprocher de la frontière ukrainienne. On file en montagne vers le temple Wang de Karpacz, petite ville très touristique, plein de monde partout, des hôtels etc. On voit la neige sur les hauteurs au loin. Impossible de trouver un bivouac sur ces pentes, on redescend vers la vallée et on fait connaissance avec les campings polonais. Ils portent des noms peu romantiques : ce sont des numéros ! On partage les lieux, au bord d’un torrent, avec 4 CC dont 1 Français. L’ère soviétique reste prégnante, tout comme les barres d’immeubles décrépis, déjà vus en Serbie, Roumanie et autres sauf que là, ils sont mêlés à des centres commerciaux rutilants. D’ailleurs, nous voyons encore des marques françaises, ce qui ne sera plus le cas par la suite ! On traverse des villages très contrastés, goudron détérioré, amoncellement de poubelles, usines et mines à l’abandon mais les collines sont belles. A Radkow, une statue nous souhaite la bienvenue…

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Passage à Czermna près de Kudowa Zdroj pour visiter la petite chapelle de crânes comme il en existe 6 en Europe. Interdit de faire des photos !  

   https://www.pologne.travel/fr/patrimoine/chapelle-des-cranes-a-kudowa-zdroj-czermna

Prochaine étape : Wroclaw au Nord. La région est agréable, avec les Carpates en fond. Arrêt à un monument brutaliste en mémoire des victimes polonaises de la Seconde Guerre Mondiale à l’entrée de Wroclaw, puis j’emmène Michel découvrir « The Train to Heaven ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Train_vers_le_paradis

Wroclaw est une belle ville (600 000 habitants) en Basse-Silésie, on peut y croiser l’Oder, une basilique, l’Hôtel de Ville magnifique, le Rynek, des lutins farceurs, des sculptures et des fontaines modernes, des poses Instagram, des bulles, le drapeau Sudaf, des jeux de reflets, l’Alliance Française. Au camping, nous sommes 8 dont 2 CC Français, réveillés par la tondeuse du stade à 6h du matin ! Les campings sont souvent liés aux infrastructures sportives, comme vu en Slovaquie.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Balade dans Brzeg (=Brieg), monument « titosque » de 1972 contre le fascisme. J’avais inventé ce mot en ex-Yougoslavie, avant d’avoir entendu parler de la notion de brutalisme. Mais on découvre également l’entrée de l’université, le château typique d’Europe de l’Est, la cathédrale tout aussi typiquement surchargée et ses rues soviétiques.

A Opole, on ne trouve pas le Rynek, comme quoi, on n’est pas toujours au top ! Un coup d’œil à un banc public qui charme mon côté bibliothécaire. Quelques courses dans un marché qui me fait penser aux kolkhozes, des fraises à profusion, je ne sais pas d’où elles viennent. Au cours de notre déjeuner à l’entrée d’une forêt, des garde forestiers nous expliquent (en allemand) qu’il est interdit de pénétrer dans les forêts polonaises, mais nous laissent finir notre repas !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Katowice (agglomération de 3 500 000 habitants) est en Silésie, cette région de mines, donc polluée et très urbanisée. On trouve le cimetière juif, abandonné évidemment, puis la « soucoupe volante Spodek » qui forme un ensemble architectural contrasté avec le monument voisin…Il s’agit du « Monument aux Insurgés de Silésie ».

https://www.pologne.travel/fr-be/autres-attractions-touristiques/monument-des-insurges-silesiens-a-katowice

https://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrections_de_Sil%C3%A9sie

Et apparemment, le massacre de Katyn y est également commémoré.

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Katy%C5%84

A Tychy, un hôtel en forme de pyramide au bord d’un lac. On finit dans un camping au bord d’un autre lac, sa particularité étant de n’avoir aucun panneau pour indiquer son existence ! On y croise quand même un CC lituanien et 2 motos tchèques, heureusement la saison n’est pas encore lancée, les mobil homes et les caravanes sont vides !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Le but du jour est la visite d’Auschwitz - Birkenau. En y allant, on aperçoit le cimetière juif d’Oswiecim, pas indiqué. Oswiecim est le nom de la ville où se situe le camp de concentration.

Je vous recommande, si vous envisagez de vous rendre sur ce site majeur, de choisir l’option visite guidée, c’est très bien fait et indispensable. En fonction de l’horaire, il existe même une possibilité en français, pour nous ce fut en anglais. Là encore, pas beaucoup de panneaux indicateurs, pourtant c’est immense. Nous avons payé 34€ pour 2. J’étais plongée dans la série de Heather Morris « le Tatoueur d’Auschwitz », ma lecture fut encore plus forte après la visite des lieux.

Une vue sur l’abbaye de Tyniec et camping au bord de la Vistule où on retrouve le CC lituanien ! Petit camping (celui-ci porte le nom d’Adam, il doit être post soviétique) agréable, à 2km du centre de Cracovie. Promenade en ville à pied, combo traditionnel du château et du Rynek où l’on déjeune avec plaisir, cathédrale, opposition ancien / moderne, quelques statues plus ou moins élégantes ! Visite également du quartier juif sur la recommandation de notre fils qui y a été en 2005 : apparemment, la Pologne a beaucoup changé depuis son séjour. Il n’y a plus de vendeurs de cornichons sur le trottoir, ni de charrettes sur les routes ! On trouve l’ancienne synagogue, un petit cimetière rescapé, le mémorial du ghetto.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ghetto_de_Cracovie

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Visite extraordinaire de la mine de sel de Wieliczka, incontournable ! Visite guidée obligatoire, cette fois ce fut en français, vraiment sympa ! J’ai même pris un café à – 137m !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mines_de_sel_de_Wieliczka

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On pointe vers le sud, un coup d’œil au château de Nowy Wisnicz, avant d’entamer la série des églises en bois par celle de Lipnica Dolna. Une petite erreur de coordonnés GPS nous fait quasiment entrer en Slovaquie donc demi-tour, mais très jolie région rurale où nous réussissons à bivouaquer à l’entrée d’un chemin. Les bûcherons ne nous délogent pas, merci ! Heureusement, parce que là, pas d’échappatoire camping ! Cette région de Petite Pologne est très agréable, même s’il ne fait que 8°C au réveil.

Je jette un œil aux églises de Krynicka (une en bois et une plus moderne), station thermale et de ski, puis on remonte au nord, par de petites routes bucoliques, traversées par des renards et des chevreuils. On est pile dans la région des églises en bois, que j’avais tant aimées en Slovaquie et Roumanie. La sélection se limita à peu près à la liste de l’UNESCO, pas envie de s’aventurer trop près de la frontière ukrainienne. Globalement un peu déçue, ces églises sont moins pittoresques que de l’autre côté de la frontière. En fait, elles sont plus orientées vers les touristes, bien que nous y soyons seuls la plupart du temps.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glises_en_bois_du_sud_de_la_Petite_Pologne#:~:text=Les%20%C3%A9glises%20en%20bois%20du,l'Est%20et%20du%20Nord

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

La région est un havre pour les cigognes, il y en a partout. Dans les villages, les jardins sont très soignés, du topiaire très réussi, pas vraiment de signes de pauvreté ni de restes soviétiques, c’est calme et agréable. En plus, il fait beau et presque chaud (27°C !), quelle chance ! Nous sommes à 120 km de la frontière ukrainienne, tout va bien, de nombreux drapeaux bleus et jaunes ornent les façades. Le château de Baranow-Sandemierski transformé en hôtel est sans intérêt ; le guide vert de 2005 parle d’un ferry sur la Vistule, les panneaux sont là mais plus le ferry ! Il devait y avoir un radier détruit en 1939, tenu par un officier polonais du nom de Sadowski, comme le « héros » de la série éponyme de Romain Slocombe.

Sandomierz l’endormie (25 000 habitants) nous a offert une jolie promenade avec son Rynek en pente. Je n’ai pas pu visiter la cathédrale car une cérémonie de communion s’y tenait. L’auteur polonais de romans policiers Zygmunt Miloszewski m’avait conseillé de visiter cette petite ville, il avait raison. Sandomierz a reçu la visite du Pape Jean-Paul II, évidemment très aimé en Pologne, vous pouvez admirer la foule sur les photos d’époque. Sa 1° Papamobile était une Land !!!

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Dans cette région, pas de trace du conflit ukrainien, alors qu’on se dirige sur Zamosc, qui est à 60km de la frontière. Après une zone de plaines, on retrouve quelques collines, et un village au nom sympathique : SZCZEBRZESZYN sauf erreur de ma part…

Zamosc (140 000 habitants) fut un vrai coup de cœur avec ses maisons arméniennes colorées autour du Rynek, superbement restaurées. Au fait, qu’est-ce qu’un Rynek ? Il s’agit tout simplement de la Place du Marché, place centrale des vieilles villes avec l’hôtel de ville, généralement un espace vaste et libre de voitures mais riche en belles façades et en terrasses de cafés / restaurants ! On passe devant la synagogue, puis un mémorial arménien.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Passage par le camp de concentration de Majdanek, tellement grand qu’on peut y circuler en voiture… Il était déjà en pleine ville…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_Majdanek

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Visite de Lublin (340 000 habitants), la recherche de sites juifs est difficile, on ne trouve pas grand-chose à part une synagogue pourrie derrière un hôtel, le mémorial semble avoir disparu. Heureusement, le Rynek est superbe, la cathédrale grandiose, le château tout blanc. Bivouac tranquille à 25 kms N.E. de Lublin qui nous permet de tester la pose / dépose de la nouvelle moustiquaire. Essai validé et sans doute pas nécessaire ce soir-là, c’est l’avantage de partir avant la saison ! On est à la hauteur du point des 3 frontières Pologne, Biélorussie, Ukraine. 

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Et effectivement, on se dirige vers la frontière bélarusse. Cette région est différente, maisons en bois, églises orthodoxes à bulbes éventuellement dorés, sans doute moins riche, industrie du bois. Notre but est la forêt primaire de Bialowieza, partagée avec le Bélarus. Tout est désert, puis la présence policière se fait sentir, puis je me fais arrêter et visiter le fourgon puis encore un barrage et là, demi-tour s’il vous plaît. OK… pourquoi ? Construction d’un mur anti-migrants de 183km. « The Wall » me dit le jeune policier ; merci Pink Floyd ? La guerre en Ukraine ? Non, ici on ne craint rien excepté les migrants. On va se « contenter » de la réserve à bisons, 26 zlotys (5.50€) pour 2. J’avoue, j’étais sceptique. Et finalement, c’était chouette malgré la température (11°C) et la pluie. Evidemment, on n’a pas été gênés par les visiteurs et les bisons sont bien là, peut-être un peu moins gros que ceux du Yellow Stone mais imposants tout de même. D’autres animaux se laissent dévisager (ou pas !), comme cet élan qui nous rappelle encore le Yellowstone où un ranger nous avait conseillé de rentrer dans la voiture car « A moose can be mean », expression devenue blague familiale.

Camping à Augustow au bord d’un lac, on nous glisse entre les chalets, vides. Sur la route, à 10h du matin, contrôle du taux d’alcoolémie, passé haut la main par Michel, ouf !

Après 8 jours en Pologne, nous traversons le corridor de Suwalki et arrivons enfin en Lituanie, par l’Est, terre d’origine de la famille de Michel, vrai but de ce périple.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

LITUANIE (4 jours, 1 bivouac, 2 campings - 800kms)

Capitale Vilnius - Indépendance le 11 mars 1990, UE le 1° mai 2004 ; euro le 1° janvier 2015, salaire moyen environ 1700€ / mois.

Fermes en bois, cigognes, quelques sculptures en bois à Veisiejar, lac, bref, la routine qui sera la nôtre dans les 3 pays baltes. Tour d’observation pour pallier le manque d’altitude, jolie ville thermale de Druskininkaï (16 000 habitants). Et on va au Parc Grutas (24€), celui qui rassemble beaucoup de statues et objets de l’époque soviétique. Très intéressant et bonne idée qu’a eu cet ancien boxeur de les rassembler après l’indépendance. Bien qu’on soit dimanche, ce n’est pas la grande foule.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_Gr%C5%ABtas

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Belle structure de la tour d’observation sur le fleuve Nemunas, le temps n’étant pas au top, on ne monte pas. Un cimetière juif dans la forêt avant d’aller bivouaquer entre 2 champs. Au matin, on découvre qu’on est à 500m du lieu du massacre de Pirciupiaï, village brûlé comme Oradour.

https://en.wikipedia.org/wiki/Pir%C4%8Diupiai

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

La route pèlerinage se poursuit vers Kaunas, son château, la Place de l’Hôtel de Ville, l’église de la Résurrection. Une ville très contrastée entre maisons en bois, immeubles pourris soviétiques et des plus modernes ; la reconstruction / restauration n’est pas achevée. Après cette promenade en ville, on part sur les traces d’un grand oncle de Michel au Fort IX et son monument très brutaliste. Le musée est fermé, on n’a pas eu l’impression qu’il soit ouvert un autre jour ou à une autre période de l’année.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Neuvi%C3%A8me_Fort

https://encyclopedia.ushmm.org/content/fr/article/kovno

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Ensuite, visite rapide d’Elektrenaï, ville soviétique construite en 1961 pour les ouvriers de la centrale électrique. L’église moderne est juste magnifique, comme quoi, ils savaient faire aussi.

Au camping Slénis, nous sommes seuls touristes, une quarantaine d’orphelins ukrainiens hébergés dans les gîtes, pris en charge et scolarisés par la municipalité. La jeune femme m’explique que cette année, les prévisions ne sont pas bonnes car il manquera les touristes ukrainiens, russes et même les autres car en plus de la peur de la guerre, l’inflation va empêcher les gens de venir. Le taux d’inflation en Pologne en avril 2022 est de 12% d’après ce que j’ai pu lire.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Et nous voici au pied du château de Trakai, idéalement situé au bord d’un lac. En face de lui, une villa blanche, le manoir Uzutrakis était une maison de repos pour les agents du KGB. N’en faisant pas partie, nous ne nous sommes pas approchés ! Visite très agréable, nous commençons à comprendre que partout, nous allons croiser des sorties scolaires, c’est incroyable ! Un petit groupe de Français, ça fait drôle de comprendre ce que les gens disent !

Juste pour dire : il fait 9°C et du vent, je ne voudrais pas avoir l’air de me plaindre…

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Sur la route, un panneau nous rappelle que non, pas la bonne année pour aller au Bélarus…

Passage à Ponary ou Poneriai :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Poneriai

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Et nous arrivons à Vilnius, la capitale de Lituanie (580 000 habitants). Nous retrouvons ces classes en vadrouille. Nous avons plus de mal à trouver un mémorial juif, pas indiqué du tout évidemment, coincé entre 2 barres soviétiques et la nationale. Drujos Gatve (=rue) si certains sont intéressés. Pourtant, le ghetto de Vilnius… On trouve de justesse et par hasard la Grande Synagogue.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ghetto_de_Vilnius

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Vilnius sous la pluie ne nous a pas convaincus, malgré le fait d’avoir pu se garer pile devant la Place de la Cathédrale pour 1€, puis devant le Palais Présidentiel aux couleurs de l’Ukraine, après avoir découvert l’Ambassade de France et le Centre Culturel français. Quelques embouteillages pour sortir de la ville par un quartier moderne et sous une averse de neige, on file vers Europa Parks en espérant dormir sur le parking. Le parking est payant, pas plat, il fait 8°C, pas de motivation pour aller traîner nos guêtres sous la pluie, hop, un camping pour pouvoir prendre de l’électricité. Après un camping Park 4 Nite qui n’existe pas, on va à celui dit de l’île aux Pommiers, parfait. On est évidemment seuls. Le pont d’accès (puisque c’est une île) ne permet pas aux gros CC d’y aller, méfiance ! 5°C au réveil, 11°C dedans…

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Moletaï pour le « Jewish Shooting Place » où 2000 personnes furent assassinées. Et le cimetière juif, sur un tertre bien dégagé et propre. La Jewish Trade House, un petit groupe de boutiques anciennes, rien de particulier. Un parc de sculptures au bord de l’eau, financé par l’UE : j’ai compté 3 sculptures…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mol%C4%97tai

La route se poursuit vers la gare de Dukstas, « souvenir » familial. Nous empruntons des chemins forestiers qui vont de lac en lac, comme le lac de Labonaras, doté de zone de pique-nique aménagée bien conçue. Dans la forêt de Krakyn, on découvre un mémorial de l’holocauste. Mon application permet de lire le QR code dédié, c’est formidable de pouvoir accéder à des informations aussi facilement. La belle allée verte sur ma photo, c’est l’emplacement exact du charnier, un de chaque côté du monument.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

 Et on arrive au village de Dusetos, d’où sont partis les grands parents de Michel en 1907. La chance, une bonne étoile (!) nous a permis de rencontrer 3 artistes devant le centre culturel, qui se sont mis en 4 pour nous aider. Ils ont contacté la seule Juive du village, qui est venue nous rencontrer, avec des classeurs pleins de documents qu’elle collecte depuis de nombreuses années. Heureusement, l’un de ces messieurs parlait parfaitement allemand, tellement mieux que nous (honte sur nos nombreuses années d’étude…) et nous a si gentiment servi d’interprète avec Marija qui ne parle que lituanien ou russe. Et elle est montée dans le Trafic pour nous amener au cimetière juif, qu’elle se bat pour faire entretenir. Que d’émotions. C’est indescriptible, l’histoire est tellement lourde dans ces pays.

Après ces moments si forts, on passe devant la plaque de l’ancienne synagogue et on monte en Lettonie, frontière franchie par une gravel.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

LETTONIE (1 journée, 2 bivouacs - 370kms)

Capitale Riga – indépendance le 21 août 1991 – UE le 1° mai 2004 – Euro le 1° janvier 2014 - 2 millions d’habitants – salaire moyen 874€

Car en Lettonie, le réseau routier est assez simple : une route goudronnée principale et les petites routes (blanches sur ma carte Michelin) sont des gravels, tout à fait utilisables malgré la tôle ondulée habituelle au Bostwana ou en Islande ! Gravel ne veut pas dire désert, beaucoup d’habitations tout le long. De vieilles maisons sans charme et d’apparence pauvres, de bric et de broc. Un beau bivouac au soleil, que ça fait du bien, même si on est loin de la canicule avec 11°C !

A Daugavpils (95 000 habitants), on croise le seul camion de voyageurs que nous verrons durant ce voyage. Et en plus, il vient de St Martin dans les Caraïbes si j’ai bien compris. Le monument pour commémorer le ghetto est au bord de la route, pas vraiment mis en valeur. A part le bâtiment de l’ université, cette ville ne nous a pas parue très intéressante. Pour compenser, on se promène en voiture dans la forteresse, toujours centre militaire, c’est assez énorme ! Grandes places bordées de bâtiments alignés, entre ruine et toujours en usage puisqu’on y voit du matériel militaire moderne.

La route principale (donc goudronnée) A13 est bordée de cimetières soviétiques immenses… Les jardins sont moins proprets, beaucoup de réminiscences soviétiques, barres d’immeubles, usines… Un bon exemple que la ville de Viskis, qui ne donne pas vraiment envie de s’y installer pour boire un verre… La P62 est un chemin agréable d’une vingtaine de km pour Preili, très chouette moment.

 

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

En Lettonie, on voit un peu de bétail, à la différence de la Lituanie et toujours autant de cigognes. L’industrie du bois est très présente, ce qui est le cas dans les 3 pays baltes. Aucune marque connue de nous, Européens de l’Ouest, même pas un Lidl ou un Aldi. Chaque village possède une grosse école, souvent un stade très bien entretenu. On voit de nombreuses Volvo anciennes, des Mercedes.

Le château de Cesvaine est dit de style « historiciste ». En fait, c’est tellement n’importe quoi qu’on ne peut pas le cataloguer. Un super bivouac sur une clairière au carrefour de plusieurs chemins, personne ne passera, que c’est agréable ! On monte vers le Nord, toujours à l’Est, il fait jour de 4h30 à environ 22h15.

Confrontés à un gué que nous ne pouvons pas tenter de franchir, demi-tour, ce n’est pas bien grave.

Le point culminant de la Lettonie atteint 312m dans cette région dite des « Hautes Terres », le letton ne possède pas de mot pour dire montagne. Ca vous donne une idée de la relative monotonie du relief !

A Alüksné, nous allons courageusement voir les ruines du château, par 9°C. Excepté le pont musical, ce n’est pas franchement un détour indispensable. A la sortie de la bourgade, un château transformé en musée nous permet d’utiliser l’expression « tarte à la crème »… Dans les pays baltes, je trouve les sculptures souvent tristes. En Lettonie, les châteaux d’eau sont assez particuliers.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

ESTONIE (5 jours - 4 campings, 1 bivouac - 1350kms)

Capitale Tallin – 1.200 000 habitants – UE le 1° mai 2004 euro le 1° janvier 2011 – salaire moyen : 1225€.

Et nous voilà déjà en Estonie, avec 7°C, ça ne s’arrange pas. Une petite église au bord de la route puis c’est le moment de grimper en haut de la Tour de Suur Muna construite en 1939, avec vue à 360° entre l’Estonie et la Russie. Tout était calme ce jour-là. Une fois n’est pas coutume, je vais faire de la pub pour le resto d’à côté, il vaut vraiment la peine. Un arrêt prolongé par une conversation à bâtons rompus avec la patronne, sur la situation actuelle. En anglais, c’est tellement plus facile ! Le repas, délicieux (22€ pour nous 2) était préparé par 2 jeunes femmes blondes : des Ukrainiennes qu’elle a recueillies à bras ouverts. La guerre est là, pas loin… Vraiment, si vous passez dans le coin de la commune de Rougé, allez-y, accueil chaleureux, repas délicieux (les gens, y compris des gradés militaires, ne mangent qu’une soupe), et en prime vous demanderez à visiter la salle de cinéma à l’étage avec arrêt obligatoire aux toilettes ! Adresse : Muna-Maë Haanja Nature Park à Haanja :

https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g3291901-d10289688-Reviews-Suur_Muna_cafe_and_restaurant-Haanja_Voru_County.html

Encore une tour, très jolie, en forme de nids de cigogne, mais franchement, ce plat pays venteux et froid ne nous incite pas à y monter. Idem pour le parc de maisons reconstituées d’Urvasté, on passe notre tour. On tombe sans le vouloir sur le plus vieil arbre d’Estonie, un beau chêne appelé Tamme-Lauri !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On tente le parc de Pokukoda et ses vieilles maisons. Je vais être claire : passez votre chemin, c’est une arnaque. Même si vous bénéficiez de plus que 7°C et qu'il ne pleut pas, pas besoin d’y aller. D’ailleurs, le site semble abandonné. Par contre, l’immense parking peut servir à bivouaquer. Sur la route est passé un convoi militaire, au moins 30 ou 40 camions impeccables d’après mon spécialiste qui a fait son service militaire au service des essences il y a quelques années. Vu le temps, besoin d’un camping et sa borne électrique pour brancher notre petit chauffage. Il en a fallu 3 inexistants malgré les indications du GPS avant d’aboutir sur le parking d’une guest house, seuls évidemment.

Notre quête quasi quotidienne de cappuccino en poudre et de recharge de gaz est toujours vaine, idem pour une carte mémoire pour mon appareil photo, je dépasse mes quotas habituels. Par contre, j’ai vu un Ikéa et une salle de réunion Tupperware ! En Estonie, le prix du gazole est le même partout.

Passage devant le manoir blanc d’Alatskivi, route tranquille, aucune circulation, paysage plat. Le lac Peipsi, enfin : regardez une carte du coin, vous verrez une Mer intérieure. On y est. En face ? La Russie, qu’on ne voit pas tellement c’est grand. C’est le 4° ou 5° plus grand lac d’Europe selon les sources, des marchands de poisson au bord de la route, dans de vieilles caravanes. Les gens ont un visage russe, ce n’est pas comme ça en Lituanie / Lettonie. Une attraction de ce lac, si vous passez à Kallaste en hiver lorsque le lac est gelé, les gens construisent des véhicules genre Big foot islandais mais très léger de façon à flotter si la glace cède lorsqu’ils pêchent…

Partout, de jolies maisons colorées et leurs réserves de bois. Ici, les abribus sont « spécial covid » chacun son coin ? Ou selon le sens du vent… Entre Rannapunjer et Aajoe, au sud du lac, un grand cimetière fleuri donne sur une immense plage de sable très propre. Au sud, la Biélorussie.

Non, je ne me suis pas baignée.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On remonte toujours au nord jusqu’à Vasknarva. Ok, une belle église orthodoxe, démesurée par rapport à la quarantaine d’habitants de ce village. Mais sa particularité, c’est que de l’autre côté de la rivière, c’est la Russie. Tout est calme, toujours. Il y a quand même des miradors. On poursuit la montée vers le nord, mais pas de route / chemin direct sur Narva en longeant ce superbe lac. Le chemin choisi se transforme en bourbier, 2° refus de zone pour le Trafic. Du coup, on pousse jusqu’à la ville de Sillamae (14 500 habitants) qui a pour particularité d’avoir été une ville soviétique fermée car ils y installèrent une usine d’enrichissement d’uranium. Elle n’apparaissait même pas sur les cartes ! Ville assez différente, au bord de la Mer Baltique, mais sans attrait très particulier finalement. On renonce à pousser jusqu’à Varna, dernière ville à la frontière russe, environ 20 kms…

On rêve à un bivouac au bord de la mer, on échoue à Ontuka sur un parking de restaurant / guest house au bord de la route, l’accès aux douches et aux WC est payant à chaque utilisation… le rêve. J’ai découvert qu’en plus, il y a des caméras de surveillance partout, ce qui est assez caractéristique de ces 3 pays. Heureusement, on est seuls et un magnifique « coucher » de soleil sur la mer (22h30) me console un peu. On est le 21 mai, le soleil s’est levé vers 3h mais il n’a pas fait vraiment nuit. L’attraction du coin est LA cascade qui plonge dans la mer le long de la falaise de 30m de haut. Sans aucun doute, la cascade la plus haute d’Estonie ! Evidemment, un peu plus loin, nous sommes passés devant des bivouacs possibles gratuits…

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Les ruines du château de Toolse au bord du Golfe de Finlande attestent d’un passé de piraterie. On longe le bord de mer jusqu’à Vainupea, son mirador, son phare, son église, ses jolies maisons. Des exercices militaires sont prévus le 30 mai, ouf on passe avant. Le manoir de Sagadi comprend un hôtel et une école. Pour le restaurant, ce n’est pas l’heure, dommage. Le manoir de Palmse est jaune, ça change du rose ! Dans beaucoup de jardins, il y a un truc arrondi en bois : je suppose que ce sont des saunas, je n’ai pas essayé. Le musée d’art moderne estonien de Viinistu est très intéressant, au bout du monde, ça vaut la peine je trouve.  Et on va déjeuner à la pointe de Huusalu, pas forcément très romantique avec ses restes de casemates, de radar soviétique mais parfait pour bivouaquer. D’ailleurs un van allemand ne s’y est pas trompé ! Cette côte balte est très balte, calme et me surprend par le nombre de rochers pieds dans l’eau qui donnent une atmosphère particulière.

Un peu d’autoroute pour Tallin, on est à 415km de Stockholm, mais finalement on ne traversera pas, contrairement à ce qui avait été envisagé un moment. Un stop à la plus grande cascade d’Estonie à Jägala Juga, tout de même 8m de haut… Haut lieu touristique vu la taille du parking.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

A Tallin (425 000 habitants), nous traînons à l’extérieur du musée Kumu, architecture très moderne, avant d’aller découvrir le château dans un grand parc en pleine ville, le Kadriorg. Une synagogue moderne puis, enfin, j’ai droit au Linnehall, gigantesque masse de béton laissée par les soviétiques sur le port. Salle de concerts et de sports, c’est complètement démesuré. Construit pour les J.O. d’été de 1980. Bon à savoir : à gauche en regardant le Linnehall, grand parking en partie gratuit. Et à côté, un Park4Nite pas glorieux.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Linnahall

On tourne autour des dômes sur le port, tout est gigantesque. On ne trouve pas de camping, seulement des aires à CC, on file une dizaine de km au N.E. et bonne pioche, un parking de petit port bien calme après l’arrivée d’un petit ferry local. Pour une 1° fois, c’était réussi, Leppneeme. A part la voiture d’à côté dont la radio a émis TOUTE la nuit, sans personne à bord, un calme parfait, les réverbères ne se sont allumés qu’à 23h45, pas pour bien longtemps je pense !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Retour à Tallinn pour une visite en règle de la vieille ville. Cette ville nous a beaucoup plu, il faut dire qu’il y avait du soleil, ça compte certainement ! Tout d’abord, le monument de la Ligne Brisée, en hommage aux 825 morts dans la catastrophe du ferry Estonia en 1994. Devant l’ambassade de Russie, des affiches et des banderoles contre la guerre en Ukraine, le seul bâtiment gardé par un policier, tout à fait détendu. L’Institut français et l’ambassade, ne vous inquiétez pas, je n’ai pas viré nationaliste, c’est juste un clin d’œil à celui qui a travaillé longtemps dans ce circuit puis à la Francophonie ! La cathédrale, majestueuse, écrase le quartier !

Cette ville est un nid d’espions. Comment le sais-je ? C’est un nid à Porsche Panaméra, Taycan, Q7 et autres énormes Mercedes ou BMW !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On s’en va, quand même, en passant devant une particularité locale : le poteau électrique à 3 pieds, en angle, en allant vers le ferry de Virtsu pour l’île de Saaremaa, vendu par le Petit Fûté comme un endroit isolé, sauvage et désert. Donc forcément on y va. Heu… ça va, c’était joli, mais sauvage ? 27 minutes de traversée pour 20.60€. Les gens habitués se précipitent au self et hop on débarque. Un trajet parfaitement huilé sur une mer d’huile ! En fait, on débarque sur la petite île de Muhu, reliée à celle de Saaremaa par une digue.

Balade dans la forteresse de la ville principale Kuressaare (13 000 habitants), de type Vauban. On cherche un lac de cratère de météorite, Michel trouve un truc qui correspond aux coordonnées par Wikipédia. Mais bof… Après 2 essais, on trouve un camping très sympa, où nous serons évidemment seuls. Dommage que l’eau n’ait été que tiède malgré un tarif non négligeable de 20€.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

En piquant sur la péninsule de Sörre, un mémorial aux soldats soviétiques à Tehumardi, toujours aussi brutaliste, viril, belliqueux comme vous voulez. Et triste.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Tehumardi

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

La route vers le vieux phare de Kaavi vers Massa permettrait de bivouaquer. Pour se rendre à Montu, Michel trouve la seule piste de l’île, et là encore des possibilités de bivouac au bord de mer. La pointe de Saare, au bout du bout, à la hauteur de la frontière Estonie / Lettonie : phare et restes de constructions du bataillon Stebel et sa batterie 315. Construite par les Russes, occupée par les Nazis, reprise par les Soviétiques qui la détruisent avant de la perdre. Pour rester dans l’ambiance, une ligne de défense anti tanks à Löpe-Kaimri.

https://militaryheritagetourism.info/en/military/sites/view/209?0

Pour se remettre de l’Histoire toujours très présente, déjeuner  solitaire sur une falaise (Kaugatuma) au soleil mais en plein vent. Visiblement un spot connu pour les CC, mais très propre. On va au vrai lac de cratère de météorite qui nous a été indiqué au camping, il est dans un lycée, 100m de diamètre. Bon… c’est pas l’Islande ! Un panneau explique que l’Estonie, forte de ses 75 000 km2 représente 0.014% de la planète. Sur cette Terre, on a répertorié 188 impacts de météorites, dont 8 en Estonie, qui possède donc 4% de ce patrimoine.

Allez, ça suffit, on rentre sur le vieux continent.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On reprend la descente de l’Estonie face Ouest jusqu’à la Villa Andropov, un bâtiment que je voulais absolument voir. Résidence construite pour le Sieur Andropov, qui n’a, semble t’il jamais daigné y mettre les pieds. Il fut Président du KGB de 1967 à 1982, puis Président du Soviet Suprême de l’URSS de 1983 à 1984. J’ai eu la chance de pouvoir visiter ce qui est maintenant un hôtel au style suranné, et camper dans la propriété que longe une magnifique plage du Golfe de Riga. Grandeur et décadence…

https://andropoff.ee/history1

Comme d’habitude quasiment personne excepté un van allemand très sympa. Première nuit avec quelques moustiques peu vaillants mais en contrepartie, pas besoin de chauffage ! La plage est splendide et à chaque fois, nous remarquons que cette Mer Baltique est très propre, pas de déchets sur ses côtes.

Sauf que je viens de découvrir dans un article de presse qu’en fait, c’est une mer extrêmement polluée, réputée pour ses zones mortes (sans oxygène)… Encore un rêve qui s’écroule !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Balade dans la ville balnéaire de Parnu (40 000 habitants), des très jolies maisons en bois, une plage incroyable. Belle endormie qui aura peut-être du mal à s’éveiller cet été par manque de touristes russes et autres. Pourtant, ils font attention, en Estonie quasiment pas de signes extérieurs de soutien à l’Ukraine.

La route principale E62 nous fait retrouver les camions et les CC semblent vouloir commencer à monter, mais ça reste discret (on est le 25 mai).

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

LETTONIE (3 jours, 2 bivouacs 1 camping - 575kms)

En ce qui nous concerne, on repart sur les gravels lettonnes tranquilles, leurs cimetières en forêt et fleuris, une chapelle en bois toute mignonne, un bel arrêt possible. On retrouve des cigognes noires, la culture du cassis bio est la spécialité du coin, en allant au Château de Birini, jolie tarte à la crème rose. Ca me rappelle : Michel a un faible pour les chaussons aux pommes. Sauf que celui qu’il avait sélectionné dans un de ces 3 pays dont on ne comprend pas la langue s’est révélé fourré à un truc salé. C’était bon mais surprenant !

Donc, la tarte à la crème peut se visiter. On paie la 1° étape, pour l’extérieur. Pour les autres étapes, on doit payer pour ceci, pour cela. On laisse tomber et on commence à penser tout bas que les châteaux baltes, ça vaut peau de balle… Impression qui monte de plus en plus avec celui de Sigulda, qui donne dans le genre Parc d’Attraction.

La décision est prise : PLUS DE CHATEAUX !

On trouve un bivouac, ce n’est pas si courant ! La gravel vers Kakciems est en chantier, un vrai petit bonheur que de rouler sur la caillasse… au moins, on a été tranquilles, personne n’est passé ! La pluie ne nous a pas trop gêné et on s’habitue…

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Visite du site du camp de Salaspils, les panneaux indicateurs ne sont pas pléthoriques et nous sommes seuls, à part une Maman qui promène sa poussette. Ce site mémorial a été érigé par les Soviétiques dans les années 60. Des statues gigantesques, qui m’ont marquée, d’autant que des battements de cœur sont diffusés, accompagnement sobre, original, prenant, sans être agressif. Une superbe idée. Il faut un moment pour se remettre en ordre de marche…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_Salaspils

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Nous voici à Riga (615 000 habitants), capitale de la Lettonie. Après la découverte en voiture du quartier Art Nouveau et de l’incroyable Académie des Sciences, c’est l’heure de manger, direction le marché dans les immenses anciens hangars de zeppelins. Déception, c’est un vrai marché, donc pas vraiment d’endroits pour déjeuner. Incontournable, le Monument de la Liberté et ses gardes, l’Institut français dans un beau bâtiment, comme toujours. Un PV de stationnement… Visite rapide de la vieille ville très animée, beaucoup de groupes scolaires, la pluie nous fait fuir… Ensuite, je prends en photo un petit monument qui doit représenter l’ancien ghetto de Riga, mais aucun panneau explicatif. Sommes-nous au bon endroit ???

Nous avons quand même trouvé une carte pour mon appareil photo, reste la cartouche de gaz… Dernier défi à relever !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Bon, la ville, ça suffit, même si celle-ci nous a plu, direction un « village de pêcheurs », je parle de Jurmala. L’arnaque Petit Fûté ! 40 000 habitants ! C’est vrai, un lot de jolies maisons en bois dont beaucoup sont à vendre. Effet de l’absence des Russes ? Bien que ne connaissant pas, ça me fait penser à Arcachon ou La Baule.

Sur la côte de la Mer Baltique, les campings sont inexistants malgré les promesses du GPS, ou fermés ou abandonnés. Heureusement, on trouve un super bivouac dans la forêt de pins en direction de Tukums, gravel pas trop fréquentée : 4 voitures seront passées.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

C’est le début de la région de Courlande, le village de Kandava essaie d’attirer le touriste en décorant des façades de ce que je suppose être des citations écrites par les enfants. Mon letton n’est pas suffisant, puisqu’inexistant ! Mais c’est financé par l’UE… quelques nains de jardin à Sabile et on arrive à Kuldiga, tout de même 3 étoiles dans le guide cité plus haut. En effet, vous pourrez y admirer la chute d’eau la plus large de Lettonie, mais on ne précise pas la hauteur. On fait les touristes mais vraiment, cette petite ville (10 000 habitants) ne mérite pas forcément un détour, malgré les efforts déployés. A Aizpute, une fresque internationale et des vergers de pommiers en fleurs, c’est joli.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Au Nord de Liepaja, en bord de mer, en passant devant la station d’épuration (je suppose, vu l’odeur) mémorial de l’holocauste de Skede, 5000 juifs assassinés en 1941, original par sa forme de chandelier. Le chantier, financé par l’UE, semble abandonné et ne fait pas l’objet d’une multitude de panneaux indicateurs. Au même endroit, un monument soviétique. L’histoire se percute constamment dans ces régions.

https://phdn.org/histgen/einsatzgruppen-shoah-par-balles/liepaja-skede.html

 

Liepaja (78 000 habitants), l’histoire nous bouscule et se bouscule. Un autre mémorial en centre-ville ; l’église orthodoxe récente et dorée trône au milieu des barres soviétiques. Au bord de mer, un immense monument commémorant la Seconde Guerre Mondiale (?) + une plaque américaine récente en mémoire d’aviateurs abattus durant la Guerre Froide. Liepaja est une station balnéaire avec de grands espaces verts, de beaux bâtiments mais aussi les traditionnels restes soviétiques.

Vous trouvez qu’on a beau temps ? En fait, c’est les giboulées de mars sauf qu’on est le 27 mai… Un coup de route nationale et on revient en Lituanie.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

LITUANIE (1 jour ½ , 1 camping - 450kms)

On s’arrête au camping 12km avant Klaipeda, pas de bivouac sympa sur la côte. Michel en profite pour intervertir les roues puisqu’on est sur une dalle bien dure. Un aperçu de Klaipeda, un ferry pour la presqu’île de Néringa, ou Isthme de Courlande : 13€, il fait 9°C. On découvre qu’il faut encore payer pour pénétrer plus loin dans l’île, ça nous agace un tantinet : 20€. On va jusqu’à la frontière, fermée avec l’oblast de Kaliningrad (la distance indiquée est la ville, pas la frontière), déjeuner au soleil, c’est inespéré ! Côté lagune vers Nida, moins de vent évidemment que côté mer, que c’est beau. Et vide, évidemment, personne en maillot de bain, personne du tout. Il semble que les dunes, fort belles, soient construites par l’homme depuis 1803. Un monument brutaliste en passant, sinon ça me manquerait ! Un engin bizarre dans un port minuscule. En France, on disait : « sous les pavés, la plage » ici, « sur la plage, le mirador ». Au retour, soyons honnêtes, le ferry est gratuit et très bien organisé, aucune attente.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Atteindre le joli spot de Minija fut compliqué pour cause de route en chantier sur des kilomètres, mais c’est vraiment mignon. Un hameau de pêcheurs / villégiature dans l’embouchure du Niemen qui alimente la lagune de Klaipeda. Ce fleuve matérialise la frontière avec Kaliningrad. On le longe sur une bonne distance, un bivouac sur la 141, on est à 5km de l’enclave russe. A part la pluie, aucune visite nocturne !

On passe dans Smalininkai pour « toucher » cette frontière, matérialisée par des bouées rouges au milieu du fleuve ; on est joueur ! Désolée, la lumière était nulle genre pluie et contre-jour… On devait traverser Kaliningrad, mais les événements ont changé nos plans.  On se console avec un joli jardin de sculptures, en lien avec un musée de la technique, qu’on ne va pas visiter.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Pour une fois, on trouve facilement le mémorial juif situé sur le site de l’ancienne synagogue de Jubarkas. Il symbolise la rivière de la vie. Un texte explique que ce site évoque l’histoire commune du peuple lituanien et du peuple juif, histoire qui fut tue et niée durant plus de 70 ans. On trouve aussi le lieu de génocide accolé au cimetière juif, parfaitement fléché et entretenu ; comme quoi, ça arrive. Vous le savez si vous lisez tout, les allées engazonnées sont à l’endroit exact des charniers…

http://www.encyclopedie.bseditions.fr/article.php?pArticleId=71&pChapitreId=8174&pSousChapitreId=8176&pArticleLib=Jubarkas%2C+Lituanie+%5BLituanie+%5BLes+petits+ghettos%5D%5D

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

A Sakiai, c’est un mémorial soviétique pour les Juifs, sans aucune indication, mais une jolie souche en forme de cœur me réconforte un peu…

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%A0akiai

Quasiment dans chaque village, il y a eu un épisode de la Shoah par balles, commis par les Allemands, assistés de « collaborateurs » locaux. C’est écrit…

Déjeuner pluvieux près d’un enclos à biches, avant de franchir la frontière polonaise en contournant Marijampole, base de l’Otan, mais on ne voit rien de spécial. Cette zone est appelée le corridor de Suwalki, 35km qui séparent le Bélarus (allié notoire de la Russie), de l’exclave / enclave, selon le point de vue, de Kaliningrad.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

POLOGNE (4 jours, 4 campings - 1 000kms)

Hop, on reprend l’heure française. Mais on oublie l’euro ! Ici, règne le zloty. L’objectif est Gdansk, (pour rester dans l’ambiance « corridor » ?) par la Mazurie, jolie région de lacs, collines douces et cultivées, mais pas mal de camions. Payer pour visiter la forteresse de Gizycko, bof, on est vraiment refroidis par les châteaux ! Dans la forêt de Pozozdrze, promenade au bunker personnel d’Himmler…

Le château de Wegorzewo nous laisse de marbre, on va sur Ketrzyn, pour « La Tanière du Loup » (Wolfsschanze), en passant par quelques avions visibles de la route.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Autre genre de bâtiments historiques, il s’agit d’un ensemble de bunkers construits pour être le centre de commandement d’Hitler. L’entrée du parking est à 50 ZL (10.50€), j’ai l’impression de me faire avoir car il faudra ensuite payer le camping. En fait, le camping est au milieu des bunkers, c’est au-dessus de mon seuil de tolérance, on retourne sur le parking où nous accéderons quand même aux sanitaires, c’est d’un glauque. Il s'agit des sanitaires des officiers SS… Imagine le soir, les chats hurlants se battent sous la pluie, on est seuls… Glauque.

Le lendemain matin, la pluie a à peu près cessé, on est toujours seuls et on part découvrir les lieux. On croisera 3 guides, c’est-à-dire plus que de visiteurs. Une visite difficile mais que je vous recommande quand même. Ca donne un peu la mesure de la folie humaine. Le bunker d’Hitler fut bâti en 1941, puis un autre en 1944, de 67 x 38m, dans lequel il ne passa que 12 jours du 8 au 20 novembre 1944. Une anecdote ? C’est là que l’attentat contre Hitler fut perpétré le 20 juillet 1944. L’Histoire mondiale aurait pu être modifiée ici, juste devant vous… Une petite expo sur la Résistance de Varsovie, mais rien sur le ghetto.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wolfsschanze

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Sanctuaire Swieta Lipka assez kitsch, en allant sur Reszel. A Bisztynek, on se retrouve sur un chemin complètement défoncé ; s’est-on loupé quelque part ? Apparemment non, on n’y est pas tout seuls, on finit par rejoindre la 513 sans demi-tour, surprenant. Au fait, il pleut et il fait 10°C. La cathédrale de Frombork, au bord de la lagune de Kaliningrad, est magnifique mais je sens que Michel sature complètement des églises en tout genre, bois, orthodoxes, modernes ou pas…

Ce n’était pas forcément prévu, mais on va à Sztutowo visiter le camp de concentration du Stutthof. Celui où Rudolf Spanner fit des essais pour transformer la graisse humaine en savon.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_concentration_du_Stutthof

Là encore, difficile de reprendre la route, encore une fois vers la frontière de Kaliningrad par la péninsule de Krynica Morska. Zone de tourisme, tout construit partout + ou – joli, on va quand même jusqu’au chantier d’une écluse géante qui va ouvrir la lagune vers la Baltique sans passer par la Russie…

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Allez, cette fois, c’est bon, on va à Gdansk, région Poméranie ! Sauf que, bien sûr, on tombe sur un ferry pour traverser la Vistule, on n’a pas refait le plein de zlotys… Heureusement, la Pologne est moderne, on peut payer en CB les 20 ZL demandés (4.20€) ! Ouf ! Et hop, un camping de plus où, à part un groupe d’ados de langue anglaise, pas grand monde. Traversée (volontaire) du Nowy Port, comme son nom l’indique, un port moderne puis le site de Westerplatte. Là où la Seconde Guerre Mondiale a débuté. Un peu décevant, mais en même temps, à quoi s’attendre ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Westerplatte

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

La vieille ville de Gdansk (580 000 habitants), reconstruite à l’identique car très bombardée, nous a enchantés. De l’animation mais pas gênante, des boutiques, ça nous a changé. Une fois que vous avez regardé une vitrine d’ambre, c’est assez "monocentré". Ca n’existe pas ce mot ! Un bon resto en terrasse bien courverts, on a enfin quitté l’hiver ? Espérons, on est tout de même le 31 mai ! Toujours ces belles façades décorées et colorées, la fontaine Neptune spécialisée dans les selfies, la vieille grue médiévale et on s’aperçoit qu’on est garés à l’emplacement de l’ancienne synagogue. Promis, on ne l’a pas fait exprès, il ne reste qu’une plaque et une maquette. Un peu lassés des mémoriaux, nous faisons l’impasse sur tout ce qui est Solidarnosc, excuse-nous, Lech !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Comme il faut acheter à manger et que ça n’amuse pas Michel, il trouve une sorte de gué en pleine zone d’activité pour aller sur le parking après avoir fait un refus de zone devant un escalier… il s’amuse comme il peut ! C’est pas tout ça, le célèbre château de Malbork nous attend. Plus de château on avait dit pourtant ? Oui, mais celui-ci, il faut y aller. Et on n’a pas regretté. A faire vraiment ! Visite avec audio guide, pratique, on peut aller à son rythme se disait-on, on ira plus vite qu’avec un groupe. Pas vu de groupe et on a quand même flâné 1h30. On aurait pu faire plus mais le château allait fermer ses portes ! Précisions : ce château a été reconstruit à l’identique et Ste Anne et St Michel y sont !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

On est en Pologne, quel sera le numéro du camping de ce soir ? Le numéro gagnant est le 197, la réception est à l’hôtel, de type soviético-endormi, à côté du stade, on est 3. Et en Pologne, il y a des Castorama où on trouve des cartouches de gaz ! YESSS ! Le dernier défi est relevé !

Une info que je rappelle : interdit d’entrer en voiture dans les forêts polonaises, mais les mises à l’eau dans les lacs sont parfois une bonne solution, encore faut-il que ce soit le bon moment ; on se contentera du déjeuner au lac de Czluchow entre Chojnice et Szczecinek, qui offre un joli bord de lac. J’aime autant vous dire que ces noms, je les tape lettre par lettre, ce n’est pas d’une évidence biblique pour moi ! Bref, on est en Poméranie occidentale, ça ressemble de plus en plus à l’Allemagne. Mais c’est joli, ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, région de lacs et forêts et ce soir-là, le camping est le 131 à Golczewo. Sa pluie, sa grêle… personne d’enregistré depuis le 28 mai, on est le 1° juin. Nous sommes au N.O. de Szczecin, on va passer la frontière allemande tout en haut le long de la Baltique. Michel a beau dire, moi je sais qu’il y a un ferry… Record battu. Gratuit, 600m de traversée (OZI a vérifié) 1h30 d’attente… On n’était pas tout seuls !

Il faut faire le plein, ici mieux qu’en face. D’ailleurs les Allemands le savent, la queue aux pompes, jerrycans en goguette. Des boutiques partout pour acheter moins cher, ville frontière, on ne peut pas dire que Swinoujscie nous a laissé un souvenir merveilleux.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Allemagne (2 jours, 2 campings - 830kms)

Chouette, il pleut. Promenade tranquille dans Rostock (210 000 habitants), sa rue piétonne, son Rathaus. Et si on allait voir la mer ? Banco ! Et là, à Warnemünde, je trouve, enfin, mon image d’Epinal des plages de la mer Baltique. Vous savez, celle avec les abris anti vent dos à la mer ? Voilà, c’est là. Et ailleurs, mais c’est la bonne côte ! Je vous rassure, nous n’avons pas emporté ce magnifique abri écossais… Et on retrouve avec grand bonheur (hum) les campings allemands. Immenses, vraiment immenses. Mais propres, nickel, au cordeau. Et chers, bien sûr. Ce matin, 19°C : je peux vous dire que ça change la vie et ma vision du monde qui m’entoure ! Je me pose une question : une plage « textil », ça veut dire que vous avez le droit de garder parka et écharpe ? Parce que 19°C d’accord, mais quelle est la vitesse du vent ? On n’est pas restés longtemps sur la plage, pourtant fort belle !

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Dernière étape avant de rentrer : Lübeck, bonne pioche ! Une ville charmante, on a flâné dans les petites rues qui m’ont fait penser à l’Ile de Ré ou celle de Noirmoutier, surprenant vu qu’on est au Nord de l’Allemagne, atmosphère sympathique. Grand beau temps, ça aide. Force est de reconnaître que le principe des centre-ville dédiés aux vélos et aux piétons, c’est agréable. Même si c’est parfois difficile de savoir où on peut marcher sans heurter un vélo. Et le niveau sonore nous a toujours étonnés, dans toutes les villes arpentées. Un peu comme à Copenhague, c'est silencieux donc calme… Complètement oublié pendant un mois, LE masque dans les magasins… Il est vrai que dans les pays précédents, on ne voyait pas beaucoup de magasins ! Nous avons découvert par hasard un « Stopelsteine », nous en avions déjà vu à Bratislava.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Stolpersteine

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.
Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Le contournement de Hambourg fut aussi atroce que d’habitude : 3h pour faire 100km, il est vrai qu’on est vendredi soir, des CC partout entre les camions… On échoue au camping d’Oyten avant Brême, bondé bien que les mobil homes ne soient pas encore tous occupés… L’expérience fait qu’on refuse la zone de Köln - Düsseldorf etc, on file vers les Pays-Bas, Belgique, frontière française, bivouac sur un parking de base de loisirs. Je vérifie : on est bien sur P4Nite. Retour maison, 9400 km. 5 semaines.

Allemagne, Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie.

Dans tous ces pays, nous avons été impressionnés par la confiance que les piétons montrent envers les automobilistes : ils ne s’arrêtent pas avant de commencer à faire les Beatles, sans même lever le nez de leurs écrans… En contrepartie, ils ne traversent pas en dehors des clous, et respectent minutieusement les feux tricolores, même s’il n’y a aucun véhicule à l’horizon. Et les femmes ont un culte pour les vernis à ongles, même Audrey Fleurot dans HPI peut aller chercher de l’inspiration !

Si quelqu'un arrive jusqu'ici en ayant tout lu, merci de me le faire savoir, je serai très étonnée, encore désolée pour la longueur, mais en compensation, je vous ai mis plein de photos.

Ce fut un beau voyage, dont nous gardons un excellent souvenir. Si besoin de plus d'informations, n'hésitez pas, ce sera un plaisir de partager.

A toutes fins utiles, une précision : le 4x4 n'est pas du tout indispensable dans ces 5 pays découverts avec intérêt. Nous n'avons jamais été gênés excepté un gué pas du tout indispensable et une zone boueuse. Sur presque 10 000 kms, nous n'avons jamais pensé : "ah si nous avions eu le Toy, nous aurions pu passer par là ou là." Le relief étant assez monotone, pas d'envie particulière de s'échapper des petites routes.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -