Voyages Hors Routes

  • : Voyages hors des sentiers battus de Voyageur78
  • Voyages hors des sentiers battus de Voyageur78
  • : Voyages en 4*4 "hors routes". 30 ans de voyages avec une préférence pour : les déserts qu'ils soient chauds ou froids ...les points de vue et les paysages, dès lors qu'ils sont inoubliables. Albanie, Turquie, Islande, Grèce, Maroc, Sardaigne, Suivez-nous !
  • Contact

Rechercher Un Article Ou Un Album

/ / /

 

    Après le récit de notre voyage en Albanie voici celui de notre périple Sarde de Juin.

 

       Le parcours détaillé jour par jour et en photos.      Sard-jour   

 

29 mai, le temps est toujours maussade dans la région parisiennne et nous décidons d'aller chercher le soleil dans le Sud.
La Sardaigne est une destination que nous avions envisagée depuis longtemps mais les contraintes professionnelles et familiales nous avaient empêchées de concrétiser ce projet.

Le départ réel aura lieu de Lyon vers 9 h 30 après quelques visites familiales, direction les Alpes, puis le Mt Cenis et son traditionnel pique-nique devant le Lac. On se sent déjà en vacances quand on passe ce cap malgrè les 17° et  surtout grâce à l'économie que représente ce trajet pour qq kms de plus seulement par rapport à l'option tunnel.
Le ciel est plus léger, les paysages plus ouverts...

Sardaigne 2011 (000-2)
Après avoir basculé côté italien, nous rejoignons l'autoroute qui s'avère chargée et qui nous mènera via Alessandria et Gènes (partie très étroite et constituée d'une succession de  tunnels) jusqu'à Livourne où nous comptons prendre le bateau de nuit vers OLBIA.

Arrivée à Livourne vers 17 h 30, sans réservation nous prenons nos billets dans la foulée pour le bateau MOBY de 23 h30 (323,17€ - 2 pers + 4x4).
Les stations service ne prennent pas de carte VISA le dimanche, mais une carte locale dans des automates, il faut donc faire le plein avec des espèces.
Nous partons ensuite à la recherche d'un restaurant qui sera très difficile à trouver en ce dimanche soir ! Nous finirons dans une pizzéria rapide à moitié sur le trottoir. Mais la ville est très jolie, citadelle et "petite Venise".
Embarquement rapide, peu de monde, superbe cabine.

 

Premier jour. Lundi 30 mai : Olbia - Berchidda - 242 Kms.

     

Débarquement à l'heure (7 h 30 - 20°) et sans difficultés, nous sortons du port vers le nord et prenons immédiatement la route vers la Costa Smeralda en direction de Porto Cervo  et Bahia Sardinia. Petit déjeuner en terrasse et au soleil sur le port de Cannigione. La saison n'est pas encore commencée et les stars n'arpentent pas les lieux..... C'est quasiment désert ! Joli, mais pas le coup de foudre.
Après Palau nous bifurquons sur la S133 vers Tempio Pausania avec l'intention d'attaquer les pistes. Visite de Luagosanto et de son "village" du XIV° siècle avant JC. Piste vers le lac Del Liscia qui ne nous offre aucune aire de pique-nique accueillante. Vers Luras, nous suivons une petite route qui se transforme en piste ombragée de chènes liège de toute beauté. Une barrière nous arrête, nous n'osons pas l'ouvrir, c'est notre premier jour en Sardaigne !

Sardaigne 2011 (001)


Sur les conseils d'un Disco espagnol, nous nous dirigeons vers la vallée de la Luna. La boucle sur de petites routes étroites vaut le détour.  Sardaigne 2011 (007)
Nous revenons vers notre itinéraire d'origine, en passant par Tempio Pausania et vers Oschiri. La piste repérée est bloquée par un tracteur en panne (pas de chance), donc nous passons le pont et on ne trouve rien pour bivouaquer...On file jusque Berchidda et ses 2 campings. Celui du Belvédère, comme son nom l'indique, est tout en haut, la montée n'est  pas triste, mais il est fermé et depuis longtemps, malgrè des panneaux indicateurs tout neufs. Heureusement, le 2° est ouvert, accueillant, et vide : une seule autre tente ! 13€.

 

 

 

 

 

 

Deuxième jour. Mardi 31 mai : Berchidda - Cala Gonone - 186 Kms.

 

On part vers le Sud, en passant par la chapelle Sardaigne 2011 (009)di Otti.                 

Et on découvre une magnifique boucle dans la forêt domaniale du Mont ORRIOLA. Très jolis paysages, piste facile pour cette partie là. Ensuite, nous traversons une 2° forêt, très belle également, chênes liège et quelques ornières sympathiques. Tout ça pour arriver dans un chantier d'énormes éoliennes. C'est impressionnant de les voir au sol, notre Toyo a attrapé des complexes !Sardaigne 2011 (011-2)      La fin de la piste est très roulante jusque Budduso. Pique-nique vers le Lac Sos Canales, ne soyez pas rebutés par les détritus, ça ne dure pas. On repart sur Bitti où on trouve une piste plus qu'étroite pour Onani soit qui mal y pense !
D'Onani, goudron pour Lula. On tente une piste le long de la barre rocheuse, en vain... Impossible de trouver un passage pour franchir l'a-pic. Sardaigne 2011 (016)    Donc retour à Lula et goudron jusqu'à la mythique Cala Gonone via Dorgali.


On s'installe au 1° camping où l'on découvre qu'il existe des touristes en juin en Sardaigne, mais ça reste raisonnable ! 26€, avec le wifi !

 

 

 

 

 


Troisième jour. Mercredi 1° juin : Cala Gonone - Spiaggia Osalla - 66 Kms.

Nous visitons le charmant village de Cala Gonone, trouvons notre petite maison à restaurer (c'est un leit motiv pendant nos voyages !), découvrons qu'il existe d'autres campings peut-être plus calmes (surtout en haute saison). Sardaigne 2011 (019)   

Balade sur la côte sud, mais nous n'allons pas visiter les grottes, puis nous trouvons la route du nord, qui monte bien. Elle est interdite aux CC, et ça semble justifié ! Sardaigne 2011 (020)    Journée de balade sur les plages, difficile de dire laquelle est la plus sympa, ce sont des criques fort jolies... Un Allemand fait du stop : il est épuisé et marche depuis 5h sous le soleil, on le remmène à son hôtel à Marina di Orosei. Il nous explique que le marbre des carrières de cette ville est exporté jusqu'en Inde et en Chine.Nous avons donc quitté la côte. Mais ce fut une bonne chose, car Michel trouve l'accès à la pinède de Spiaggia Osalla. Ce sera notre meilleur bivouac, après une fin d'après-midi sur la plage. Nous sommes seuls dans cette pinède qui longe la plage sur 5  km. Nous inaugurons l'aménagement d'El Toyo en camping car. Verdict : nous avons très bien dormi, à part quelques moustiques ! Sardaigne 2011 (025)


Quatrième jour. Jeudi 2 juin : Spiaggia Osalla - Marina di gairo - 171 Kms.

 

Il fait si beau et si tranquille que nous restons un peu au soleil à bouquiner (un de nos chargements principaux est une collection de livres - je participe à l'activité de la bibliothèque de notre commune). On repasse à Dorgali par les petites routes, et la S125 pour le célèbre canyon Gola Su Gorropu. Sardaigne 2011 (028)   Malgrè notre enquête, impossible de le faire en 4X4 ! Nous trouvons une piste qui s'en approche en descendant vers la rivière ; Sardaigne 2011 (027)   la piste se perd à environ 200m de celle-ci. On peut accéder à pied au chemin piéton qui emmène au fond de  la gorge et on doit être environ à mi-parcours. Mon torticolis nous fait une bonne excuse pour ne pas aller marcher, mais ce doit  être sympa. En remontant vers le goudron, on croise un vététiste fou qui n'a pas l'air d'avoir de freins ! Après le col de Genna Cruci (906m), on s'enfonce dans le parc du Gennargentu. Région pastorale, plein de bébés cochons, ânes, veaux,etc. Sardaigne 2011 (028-2)Piste roulante, ne pas hésiter à utiliser les ponts plutôt que de batailler avec des barbelés dans la rivière.... No comment ! Ou alors, regarder les alentours et pas seulement la trace GPS !
On arrive quelque part sur la S389, très belle route sans doute payée par l'Europe. Comme toujours, nous préférons l'ancien tracé style route 66 (encore un de nos leit motiv),  jusqu'au lac Alto Flumendosa. En allant vers le barrage, on découvre tout un groupe de maisons abandonnées, genre école de redressement mussolinienne. Grand coin de bivouac, calme ; mais ce n'est pas notre heure !


On traverse le village de Villanova Strisati, où Michel envisage de venir s'installer puisque c'est là que les hommes vivent le plus vieux ! Sardaigne 2011 (029)   Je ne l'y abandonne pas, on continue le long de la voie ferrée et Gairo Taquisara, joli village et sa petite gare. D'après le guide, on est dans une région très touristique, donc naïvement, on pense trouver un camping ! Osini Nuvo, Ulassaï, Jerzu sont des villages accrochés à la montagne, mais aucun camping, pas d'hôtel, aucun coin possible pour bivouaquer selon nos critères. C'est l'Ascension, on a la chance de croiser des hommes en tenue folklorique. Sardaigne 2011 (031)  On file vers la mer : Cardedu,

Buoncammino. Au bout de la plage, on dépanne une Yaris ensablée : un 4X4, c'est quand même bien ! La passagère nous indique un camping plus loin. On ne le trouve pas, mais un joli petit coin nous attend au bord de l'eau, au milieu des rochers roses... on se croit à Ploumanac'h ! Sardaigne 2011 (032)

 

Cinquième jour. vendredi 3 juin : Marina di gairo - Capo Ferrato - 185 Kms.

 

Juste avant notre bivouac, il y a un parking à CC, mais on était bien mieux chez nous !
On passe à Tertenia, ses B&B, station essence, boutiques, restaurants, la civilisation quoi ! Route à droite vers Perdasdefogu, son camp militaire, son champ d'éoliennes. Direction Escalaplano, essence, parc floral européen. Et il faut chercher la Fiat Panda 4X4 avec treuil, si si, traverser le marché et trouver la piste qui descend à flanc de colline. Un peu de mal à descendre sur Ballao, mais on finit par trouver la piste qui veut bien nous y emmener. A Ballao, encore des soucis pour trouver une piste permettant de traverser le Sarrabus. Sardaigne 2011 (035)Les rues de village sont réellement étroites !! Passer sous le viaduc, petits gués absolument pas islandais, lauriers roses, c'est amusant. Et on fait une superbe boucle dans la forêt à flanc de montagne, piste roulante, endroit de bivouac vers une aire de pique nique indiquant "Commune di Armungia" ; heureusement, le panneau d'interdiction est dans l'autre sens, on ne le voit qu'en sortant de la piste...

Route San Vito - Murareva (non, on n'a pas basculé en Polynésie). Entre la lagune à moustiques, les campings pour Allemands à camping cars et mobile homes mousseux, on longe la côte au plus près en direction de Capo Ferrato. Au feeling, Michel embarque sur une piste en cul-de-sac et c'est la bonne ! On s'installe au bout, à 5m de la mer. Bivouac 5 étoiles avec baignades incluses soir et matin ! Sardaigne 2011 (040)

 

 

 

 

 

 

 

Sixième jour. samedi 4 juin : Capo Ferrato - Chia - 152 Kms.

 

Même pas réveillée par un pêcheur qui gare son L200 à côté d'El Toyo. A 3km, le camping a l'air pas mal, mais aucun regret !
Baignade à la plage de Solanas ; la route longe la côte, ses plages, ses rochers, ses hôtels, l'arrivée sur Cagliari n'est pas vraiment intéressante....
Mais la ville est sympathique, attention aux PV de stationnement (39€ que nous ne payons pas, bien entendu) ! Belle balade dans les vieilles rues, le château.      Sardaigne 2011 (044)  

Arrêt en terrasse et des glaces de folie ! Bonjour les colorants.
Direction Pula par une route "verte" : bizarre, on tombe sur des usines, des resorts et des campings lugubres ! A Torre di Chia, on trouve l'hôtel Il Gabbiano au fond d'une impasse, au milieu de maisons. En effet, Michel et son dos sont en crise, un lit normal s'avère nécessaire. Et c'est un hôtel que nous vous recommandons, accueil très gentil, jardin fleuri, chambres super et dîner savoureux : poisson tout frais. 130€ la chambre avec petit déj.

 

Septième jour. dimanche 5 juin : Chia - Capo Altano - 196 Kms.


Cette partie de la Sardaigne ne nous a pas emballée, allons voir ailleurs si on y est. Capo Spartivento ne nous réconcilie pas, les parkings sont payants. Route pour Tuaredda, beau panorama sur Capo Malfatano, route vers Teulada.
Piste vers les ruines du Palazzo Sebara : en fait, belle maison jaune dans une exploitation forestière. La piste serpente dans une forêt d'arbres (oui, je sais) qui se penchent les uns vers les autres. Atmosphère.
Déjeuner sous un arbre magnifique, se prêtant bien à un bivouac ; malgrè l'hôtel, Michel peine à sortir de la voiture... On débouche sur Pantaleo, Barrancu Mannu en direction de Santadi. Passage par Villaperuccio et le site archéologique de Montessu : les photos à l'entrée combinées au dos de Michel nous poussent à poursuivre notre chemin vers Narcao et ses peintures murales que nous trouvons décevantes : peut-être ne les avons nous pas toutes trouvées ?
Wifi possible à la bibliothèque du village, mais on est dimanche, donc nous ne pouvons pas vérifier !
On repart dans la montagne, par des chemins faciles, à la découverte de maisons plus ou moins abandonnées, la grotte de Santa Barbara, la mine de San Giovanni, le village minier de Rosas. Sardaigne 2011 (048-2)     Le tout très intéressant, une région à ne pas louper, même si le côté abandonné prédomine. En hiver, tendance lugubre sans doute ?
Iglésias où, promis, on n'a pas fait exprès, El Toyo fait le tour des remparts au plus près. C'est sûrement interdit, mais très joli !        Sardaigne 2011 (049)
Le capot pointé vers la plage de Fontanamare, recherche de point de chute, un peu difficile, pas de camping, lagune à moustiques ; route de Tonnara : propriété privée bien fermée construite sur des ruines du 16° siècle. Heureusement, un peu plus au sud, bivouac 5 étoiles avec la tente dans les fleurs jaunes, près de falaises noires étonnantes. Seul bémol : nous avons vu et passé outre un panneau de propriété privée, concernant uniquement la pinède alentour, avons-nous traduit.

 

 

 


Huitième jour. lundi 6 juin : Capo Altano - Costa Verde (Scivu) - 103 Kms.


Pour la première fois, humidité au lever, mais le soleil s'en charge, la tente sèche vite.
Route le long de la côte, très jolie, Cala Domestica, Buggerru. La plage de Portixeddu est très belle, nous prenons une piste qui nous rapproche de dunes de sable par une boucle nous  ramenant au Nord de ladite plage. La pluie nous invite à découvrir un petit restaurant ; étonnés, nous n'avions pas compris que chaque plat est pour 2 ??? Bref, on se régale, on mange pour 4 !
Restaurés et consolés, on continue vers le Nord, des étendues dégagées avec des bosquets d'arbres propices au bivouac ? Un camping avec une seule tente avant de passer la route interdite qui mène à la prison. Ceci explique peut-être le côté désert du coin ! Une piste pour découvrir mon futur domaine : les ruines de Villa la Ginestra. Superbe coin avec vue (N39°30'42.7" - E08°30'42.9") mais désolée, je l'ai déjà réservé.
Ingurtosu : incontournable, malgrè le silence assourdissant du guide....Ambiance fin d'époque à savourer. Des bâtiments colorés, et un calme appréciable.     Sardaigne 2011 (052)
Allez, trêve de romantisme, direction Piscinas, lieu mythique. Un bel hôtel "Le Dune" (sic) construit sur une base de Colonie Marine. Nous espérions Plage Blanche, ce n'est pas tout à fait ça. La plage est longue, sauvage, déserte ; les dunes sont en fait quasiment recouvertes de végétation.

 Sardaigne 2011 (053)  On croise pour la 1° fois un petit groupe de 4X4 Français, on se sent moins originaux ! De l'autre côté de la rivière, on bascule sur la Costa Verde. Un super coin de bivouac facile à trouver au dessus de la mer, El Toyo s'installe dans la lande. Soirée pluvieuse.


Neuvième jour. mardi 7 juin : Scivu - Cabras - 164 Kms.

 

Le soleil nous honore de sa présence pour le petit déj, on recroise nos copains Français et on file sur une piste dans la montagne, avec sûrement un beau point de vue, mais le brouillard nous empêche de le savourer pleinement ! Tant pis, il faudra revenir ! A la route, on va vers Montevecchio, charmant village et sa mine abandonnée, encore une ambiance surannée. Sardaigne 2011 (056)  Sardaigne 2011 (055)      

A Arbus, on fait le plein, il faut bien de temps en temps. Plage de Funtanazza, sa Colonia Marina. Encore un endroit surréaliste, avec son énorme bâtiment isolé et abandonné au bord d'une plage juste magnifique. Dire que la Sardaigne est bétonnée nous paraît quelque peu présomptueux, et c'est tant mieux !! Un endroit qui nous a bien plu, malgrè le parking boueux. Sardaigne 2011 (058)

Une piste étroite rase l'eau et monte très vite pour basculer de l'autre côté du promontoire et des plages tout aussi belles vers Torrei dei Corsari, San Antonio di Santadi, traversée de la lagune pour Marceddi. Le passage sur une digue étroite existe bien que ne figurant pas sur notre carte Michelin. Encore un endroit qui nous surprend par son atmosphère fin d'époque. Visite de Arboréa, mussolinien est le terme qui s'applique parfaitement. Vous comprendrez en y allant et attention aux excès de vitesse dans le quadrillage !
On poursuit vers le Nord par une piste qui longe la plage, voire sur la plage directement, et ô surprise, nous ne tournons pas assez vite et visitons de l'intérieur l'énorme resort "Horse Country" qui est sans voitures... on n'était pas trop fiers de passer le long de la piscine, entre les bungalows... Arrivés à la sortie, bien entendu, un magnifique portail fermé : la chance est avec nous, une voiture arrive en face et nous pouvons nous échapper sans encombre de ce haut lieu du tourisme de luxe. Sans doute éviterez-vous de faire la même bétise que nous !
On tente de contourner Oristano par le sud : les zônes industrielles n'offrent aucun attrait. Là encore, allez en ville, ce sera plus agréable et certainement plus rapide !  

Bref, on s'en sort par la S292, vers Cabras, San Salvatore, San Giovanni et Thaross.
Le site de Thaross ne nous inspire pas plus que ça, on fait clic clac Kodak et demi tour.    Sardaigne 2011 (061-2)     Mais il faut reconnaître que nous sommes très difficiles en matière de vieilles pierres, non pas qu'on soit des spécialistes en archéologie, mais nos voyages nous ont permis de découvrir de telles merveilles, que la comparaison est parfois diffcile à soutenir.

 Le camping de Is Aruttas a l'air bien, un peu humide, mais le dos de Michel se contracte rien qu'à l'idée de se poser par là, donc la chance nous sourit encore avec l'hôtel Sa Padrera sur la commune de Cabras. Chambres simples mais confortables, beau jardin en patio, calme, très bon dîner malgrè un service plus que long (en dessous de 3h, ils ne savaient pas faire). 133.50€ en demi pension pour nous 2.


Dixième jour. mercredi 8 juin : Cabras - Bosa (S'Aba Druche) - 117 Kms.


Belle promenade dans la Péninsule de Sinis en passant d'abord dans le village très particulier de San Salvatore. Des alignements de portes le long de rues fermées, genre  western, ne manquait plus que la musique de Ennio Morricone.... Mais également une église  qui cache un sanctuaire souterrain nurhagique que l'on peut visiter .

Sardaigne 2011 (062)Sardaigne 2011 (063)

Passage par la plage de Mari Ermi spécialisée dans le kite surf : oui, il y a du vent ! Et pas mal de CC un peu plus loin. On longe la côte par une jolie piste qui nous mène de hameau en plage, en cette saison, il n'y a personne, les maisons commencent juste à ouvrir leurs volets. 4X4 jusqu'au Capo Mannu par la plage de Longe Mesa et quelques tours de guet plus ou moins décaties. 

 Sardaigne 2011 (066-2)Sardaigne 2011 (066-3)Sardaigne 2011 (069)
3km avant Santa Catherina di Pittinuri, arrêt pour chercher et trouver l'arche cachée de S'Archittu, sympa !
Route pour Cugliari et sa basilique qui domine la plaine, on vous épargne l'allusion au Fort de Belanzio... La montée vers ce monument n'est pas prévue pour le gabarit des 4X4, mais l'intérieur vaut vraiment le détour ! Sardaigne 2011 (073)
On repique vers la côte, balade à Marina di Bosa, son port, son chateau. Au Nord, la côte est très abrupte, nous nous réfugions au camping de Spaggia S'Aba Druche. Le camping s'organise autour de 2 petites criques, au fond d'une vallée, très calme et très Allemand écolo. 10€


Onzième jour. jeudi 9 juin : Bosa - Lac Sos Canales - 183 Kms.


Nous retournons vers Bosa pour aller vers Montresta et ses peintures murales très colorées.   Sardaigne 2011 (075)A Padria, nous trouvons un camion ambulant pour acheter nos quelques tomates et fruits habituels ; malgrè la taille du village et des précédents, pas de magasin...Après Pozzamaggiore, la chapelle de San Nicola di Trullas, XI° siècle, est bien mignonne, mais  fermée aux curieux. Les carabinieri nous ont arrêtés 2 fois ce matin-là, sans pénalité, ouf  ! Gilets pare balles et fusils tout de même.
Après Bonorva, on tente divers chemins, en vain, tous sont fermés. La région est agricole, plus ouverte, on pense à une énorme caldéra et aux volcans d'Auvergne. Le paysage nous plaît beaucoup, on se contente donc d'une petite route soulignée de vert sur la carte vers la Foresta di Burgos, la chapelle de San Salvatore et le presbytère abandonné dans les arbres. Route pour Bono, le col à 968m (17°C, c'est froid !), Bultei. Là encore, nous ne trouvons pas de piste qui débouche. On va se réfugier en terre connue : les abords du lac Sos Canales pour un bivouac tranquille sous les chênes liège.


Douxième jour. vendredi 10 juin : Sos canales - Olbia - 118 Kms.

 

Magnifique balade d'environ 30kms dans des paysages variés de chênes liège, chênes, rochers biscornus. Alternance de chemins larges et de pistes un peu ravinées. Sardaigne 2011 (080)On descend vers Piras, l'asphalte et la côte : Concas - Brunella - Budoni : notre recherche de petite plage déserte pour déjeuner s'avère infrustueuse, cette partie de Sardaigne est effectivement bien exploitée... Du coup, on décide de rentrer sur le continent. On file à Olbia attraper le ferry Moby pour Livourne. A 15h passées, nous prenons nos billets pour un embarquement à 15h30, une traversée de 6h30 dans un bateau quasiment désert. Sardaigne 2011 (081)Nous sommes presque seuls dans la cafétéria, et dès que Michel arrive à couper le sifflet à la TV tonitruante mais que personne ne regarde, grand calme... Voyager hors saison, c'est notre première fois et ça a du bon ! 130€ + 20€ au self.

A 22h, le bateau est amarré, à 22h06, on débarque ! Elle est pas belle la vie ?
Repérée à l'aller, je demande à visiter la Tour de Pise, donc on va dormir à Pise !


Samedi 11 juin : le retour et le bilan

 
Chose promise, chose dûe, nous visitons la Tour de Pise : elle est effectivement penchée, les gens prennent des poses compliquées, on a bien ri, beaucoup de touristes et de boutiques assorties ! Sardaigne 2011 (997)

Retour à Lyon, puis la banlieue parisienne, RAS.

 

Et dans la section "Album photos" une sélection des images de notre voyage. 

Capturer²²

Partager cette page

Repost 0
Publié par voyageur
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -